Alzin Design Tattoo, Inc. Index du Forum
Auteur Message

<  Le Tatouage  ~  TATOUAGE : L'histoire !

Admin
Posté le: Sam 2 Fév - 12:52 (2008) Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur Inscrit le: 30 Jan 2008 Messages: 28
LE TATOUAGE  


Définition : Le mot TATOUAGE tire son origine du tahitien "TA-TU" qui dérive lui-même de l'expression "TA-ATOUAS", composée de "TA" qui signifie "DESSIN", et "ATOUAS" qui signifie "ESPRIT". En effet, les indigènes marquaient ainsi leur corps afin de se concilier les grâces, la protection et les faveurs de leur esprit.

Histoire : Difficile de dire avec certitudes où et quand le tatouage est né. En tout cas, pas en Chine comme le veut une légende tenace. La légende hindoue de Cyrrohée et Bantas en fait mention. Il existe une preuve et une attestation beaucoup plus scientifiques et irréfutables par la découverte en Egypte d'une momie, d'une prêtesse d'Hator datant de la XIème Dynastie (2200 ans avant JC) qui représente clairement des marques de tatouages sur le corps. On peut également voir au musée de Léningrad, le corps d'un guerrier SHIITE conservé dans les glaces pendant quelques 2000 ans, découvert en parfait état de conservation en 1947 et dont les bras sont recouverts de tatouages sophistiqués.

Les tatouages en couleurs se développèrent fortement chez les Maoris de Nouvelle-Zélande et furent pendant un temps une forme d'ornement prisée en Chine, en Inde, et au Japon. On pensait que les tatouages offraient une protection contre la malchance ou la maladie. Ils servaient aussi à identifier le statut ou le rang, ou l'appartenance à un groupe. Leur utilisation la plus courante, était cependant, une forme de décoration.

Plus près de nous, et en Europe, on en trouve des traces chez les gaulois et les ethnies "britanniques" (CESAR note dans "De Bello Gallica" que tous les bretons se colorent la peau avec une matière colorante de teinte bleue). Les romains utilisaient le tatouage pour marquer les mercenaires, les esclaves, les criminels, et les héritiques. Ainsi après la bataille de Hastings, le corps décapité et mutilé du roi ARNOLD put être identifié par le mot "EDITH" qu'il portait tatoué sur sa poitrine.

Les premiers chrétiens d'orient, et en particulier les Coptes se faisaient tatouer des symboles de leur religion, cette coutume s'est d'ailleurs perpétué longtemps, jusqu'au XXème siècle, parmi les pélerins de passage à Jérusalem. Au moyen-âge, Rome interdit le tatouage.

Historique : On connait la vogue du tatouage en extrême orient, particulièrement au Japon où il fut et demeure encore un véritable phénomène traditionnel de société. Sa reconnaissance et sa propagation en occident date du voyage du capitaine COOK en 1769, lorsqu'il découvre Tahiti. COOK ramena avec lui le prince OMAI dont l'exhibition des tatouages devint une attraction très prisée des salons londoniens. Divers membres de cette expédition et des suivantes se firent eux-mêmes tatouer.

En 1891, Samuel O'RILEY, invente la machine à tatouer électrique qui permet de gagner en rapidité et en finesse d'exécution, de diminuer considérablement la douleur et de véhiculer une hygiène plus rigoureuse.
A partir des années 1970, le tatouage se démocratise et devient phénomène de mode touchant toutes les classes de la société, du cadre aux artistes, ceci sous l'impulsion d'artistes tels que SPYDER WEBB - LYLE TURTTLE - DON E. HARDY et GEORGES BOONE. Ce qui était jusqu'à présent l'appanage des marginaux va alors peu à peu séduire artistes, médecins et hommes d'affaires, hommes et femmes confondus.


Publicité
Posté le: Sam 2 Fév - 12:52 (2008)
PublicitéSupprimer les publicités ?

Montrer les messages depuis:  

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujet

Sauter vers: